ACT’ODD : 1 an après, où en est-on ?

ACT’ODD : 1 an après, où en est-on ?

Le 1er décembre 2020, notre nouveau projet triennal « ACT’ODD : Agir en Citoyen·ne·s pour les Transitions et les Objectifs de Développement Durable » commençait. Un an après, nous vous en présentons les premiers résultats !

Logo ACT ODD

 

Un laboratoire pédagogique sur les transitions et les ODD pour innover dans nos méthodes

 

Depuis décembre dernier, nous nous sommes réunies plusieurs fois avec 6 autres associations d’ECSI (Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale), afin d’échanger et d’innover ensemble. Les premières rencontres, organisées en visio, ont permis de poser les bases de notre travail de coopération. Ainsi ADOS, CICODES, C Koi Ca, Lafi Bala, Le Partenariat – Centre Gaïa et Starting Block ont réfléchi avec nous à la manière d’intégrer la notion de genre de manière plus complète aux outils pédagogiques sur les ODD.

Avec le concours de notre volontaire Lakmé, tous les outils créés dans le précédent projet triennal se sont vus remaniés et complétés afin de répondre à cette nouvelle exigence. Nous avons ainsi harmonisé nos outils en choisissant :

  • D’utiliser l’écriture inclusive,
  • De proposer des bulles conseils pour favoriser la mixité et d’égaliser les prises de parole,
  • De proposer une rubrique « Et si on parlait genre ? » dans les pistes de debriefing afin d’approfondir les liens entre la thématique de l’outil et le genre.

L’ensemble des outils mis à jour sont d’ores et déjà disponibles en téléchargement gratuit sur notre plateforme comprendrepouragir.org !

 

Un workshop créatif pour faciliter le passage à l’action des 12-25 ans

 

Suivant la même dynamique, c’est en présentiel cette fois que nous nous sommes retrouvées les 10 et 11 juin 2021. L’idée de cette nouvelle rencontre était de concevoir ensemble des dispositifs qui facilitent le passage à l’action des jeunes de 12 à 25 ans en suivant 3 grands axes :

  • Qu’il·elle·s construisent une réflexion propre et personnelle au sujet des ODD ;
  • Qu’il·elle·s portent une réflexion auprès de leurs pairs ;
  • Qu’il·elle·s promeuvent leur réflexion dans la mise en œuvre d’actions concrètes.

Rencontres partenaires

C’est en suivant ces 3 grands principes que les partenaires ont ainsi pensé et conçu 4 « Parcours citoyen·ne·s engagé·e·s ». Afin de répondre au plus près aux besoins et centres d’intérêt des jeunes, chacun des parcours correspond à une tranche d’âge particulière.

De la même manière, en fonction des programmes scolaires, chacun des parcours relève d’une thématique propre. Ainsi, nous aurons le plaisir de vous proposer très bientôt sur notre plateforme sur comprendrepouragir.org :

  • Un parcours à destination des 6ème – 5ème sur les inégalités ;
  • Un parcours à destination des 4ème – 3ème sur les villes et communautés durables ;
  • Un double parcours à destination des lycéen·ne·s sur les inégalités de genre et/ou sur le changement climatique ;
  • Un parcours à destination des 18-25 ans qui propose des activités « à la carte » adaptables à la thématique du choix des jeunes.

 

Également au cœur du projet : de l’information, de la formation et de la sensibilisation !

 

Enfin, ce sont plus de 3500 jeunes qui ont déjà bénéficié de nos actions de sensibilisation depuis le début du projet et dans les 6 régions des partenaires. De la même manière, plus d’une quinzaine de sessions de formation ont permis la transmission de nos outils et méthodes pédagogiques.

Il est à noter que « L’Hémicycle », notre toute dernière installation immersive, a également été déployée en terres landaises grâce au concours de l’association C Koi Ca et de la MFR de Castelnau-Chalosse. Les élèves ont ainsi pu découvrir les rouages d’une prise de décision internationale à travers un jeu de rôle grandeur nature, dans l’optique d’améliorer la qualité de l’air.

 

Une année bien remplie en somme – malgré un contexte sanitaire pas toujours des plus facilitants – qui augure de futures belles réalisations pour ACT’ODD, KuriOz et ses partenaires !

 

Projet soutenu par l’Agence Française de Développement et la Région Nouvelle Aquitaine.

logo-afd      logo-region-na

 

En partenariat avec :

ADOS_logo     Cicodes_logo     C-koi-ca_logo     Lafi_Bala_logo     partenariat_gaïa_logo    

Découvrez nos dernières actualités :

Garantie Jeune : quand la sensibilisation participe à l’insertion

Garantie Jeune : quand la sensibilisation participe à l’insertion

La garantie jeune* permet d’accompagner des jeunes entre 16 et 25 ans, en situation dite de précarité, vers l’emploi ou la formation. Depuis janvier 2021, KuriOz intervient dans le cadre de ce dispositif au sein de la Mission Locale d’Insertion (MLI) du Poitou.

 

A la rencontre d’un nouveau public

 

Riche de son expérience en animation et en création pédagogique, KuriOz a su au fil des années adapter sa posture et ses outils afin de toucher un public plus large. Toujours dans l’optique de favoriser une transition vers une société plus juste et plus durable, nous avons souhaité élargir l’accompagnement que nous proposons à d’autres types de publics, considérés comme éloignés de nos thématiques. Du fait de difficultés sociales et/ou économiques, d’un éloignement géographique des pôles d’activités que constituent les villes ou d’une incarcération, ces publics ont tendance à se replier sur eux-mêmes et sur leurs problématiques. Des actions éducatives importantes sont menées auprès d’eux pour faciliter leur (ré)insertion. Cependant, celles-ci traitent généralement de sujets du quotidien, mais n’abordent pas les thématiques de l’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI).

KuriOz fait le pari que les thématiques sociétales portées par l’ECSI, et les compétences transversales transmises par ses interventions (expression orale, coopération), sont pourtant essentielles pour permettre l’amélioration de la situation de ces publics. En effet, le repli sur soi renforce la nécessité d’ouverture au monde et de conscientisation des différences pour contrer la progression des préjugés xénophobes et la défiance envers la démocratie et le vivre-ensemble, l’esprit critique et le débat d’idées.

C’est ainsi que, dans le cadre du PIC (Plan d’Investissement dans les Compétences) – répondant au sein d’un collectif d’acteurs poitevins à un appel à projet de la DIRRECTE Nouvelle Aquitaine « Repérer et mobiliser les publics « invisibles » et en priorité les plus jeunes d’entre eux » – nous avons noué ce nouveau partenariat avec la MLI du Poitou basée à Poitiers.

Ce sont ainsi 22 promotions de jeunes qui ont bénéficié de nos ateliers cette année dans le cadre de la garantie jeune, autour des questions d’éco-citoyenneté, d’égalité des genres et de discriminations.

 

Comment ces ateliers participent-ils à l’insertion des jeunes ?

 

Qu’est-ce qu’un·e éco-citoyen·ne ? Est-ce que cela me concerne et comment puis-je en être un·e ? Comment les inégalités de genres peuvent-elles impacter ma recherche d’emploi ou mon évolution professionnelle ? Que faire si je suis victime de discriminations ?

Si nous abordons ces thématiques de manière globale, les questionnements plus spécifiques qui émergent de nos échanges, eux, sont issus de problématiques auxquelles les jeunes seront ou sont déjà confronté·e·s dans leur quotidien. Ainsi, en décortiquant les causes de ces problèmes et par la mise en débat collective, les participant·e·s peuvent dépasser leurs préjugées et leurs représentations. Comme le raconte Moihedja, bénéficiaire de la garantie jeune : « Quand je vivais à Mayotte avec ma famille, c’était toujours nous, les femmes, qui accomplissions les tâches ménagères. Et c’est encore vrai dans beaucoup de foyers en métropole aujourd’hui… D’où l’intérêt de montrer aux garçons ce que nous vivons au quotidien ».

Enfin, comme le dit Thomas, également bénéficiaire de la garantie jeune, « il est temps que les lignes bougent ». C’est pourquoi, nous terminons nos séances sur une activité questionnant leur pouvoir d’agir et les pistes d’actions possibles.

 

* La Garantie Jeune est un dispositif piloté par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion via les Missions Locales. Il est destiné aux jeunes pas ou peu diplômés, qui ne sont ni en cycle d’études, ni en formation. Pour la mettre en œuvre, un contrat est signé entre le jeune et la mission locale. Le dispositif peut comporter des périodes de formation, des mises en situation en milieu professionnel, un accompagnement social et professionnel, et des actions portées par d’autres organismes susceptibles de contribuer à l’accompagnement.

 

Avec le soutien de l’Agence Française de Développement et la DIRECCTE Nouvelle Aquitaine.

logo-afd      Logo DIRECCTE Nouvelle Aquitaine

En partenariat avec :

Logo CEMEA Nouvelle Aquitaine

Découvrez nos dernières actualités :

Le projet européen Citizen games s’adapte à l’heure du tout virtuel !

Le projet européen Citizen games s’adapte à l’heure du tout virtuel !

Depuis plus d’un an maintenant, KuriOz participe au projet européen financé par Erasmus +, « Citizen games » coordonné par l’association lilloise Le Partenariat. Ainsi, en collaboration avec 5 universités européennes, Le partenariat et Citylink, une association néerlandaise, KuriOz prépare des étudiant·e·s à créer deux outils pédagogiques numériques, l’un à destination de collégien·ne·s et l’autre à destination de lycéen·ne·s.

Mis à mal par la crise sanitaire actuelle, le projet s’adapte et continue à tisser des liens entre les différents acteurs européens et leurs partenaires. Dans ce cadre, de multiples activités sont menées.

 

Tous ensemble à l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable

 

Logo-citizen-gamesA l’occasion de la semaine européenne du développement durable organisée cette année du 20 au 26 septembre, plusieurs membres parties prenantes du projet ont participé à une campagne sur les réseaux sociaux, proposant ainsi au grand public certains contenus de formation disponibles en ligne autour des thématiques de l’omniprésence du plastique, du cybersexisme et de la citoyenneté européenne. KuriOz, en charge de la formation sur les thématiques de cyberharcèlement et de cybersexime a ainsi pu partager et valoriser une partie des activités créées pour le projet.

 

Un webinaire pour promouvoir nos projets

 

citizen_games_webinaire_erasmus_days_2  Une autre activité remarquable de ce projet a été la mise en œuvre simultanée, le jeudi 15 octobre, de 3 webinaires respectivement en allemand, en néerlandais et en français présentant Citizen games et les grands principes du jeu sérieux mais aussi son prédécesseur « Citizen school ».

Ce projet de 3 ans, financé lui aussi par Erasmus +, visait à sensibiliser et responsabiliser les jeunes et leurs professeurs dans 5 pays européens, aux thématiques de citoyenneté via un jeu sérieux à utiliser en classe. Mis en place entre 2017 et 2019, il a abouti à la création d’une activité permettant aux lycéen·ne·s de développer leur propre opinion sur les migrations. citizen_games_webinaire_erasmus_days_3Composé de différents supports (vidéos, quizz, etc..) consultables en ligne sur le site de Citizen school, ce jeu sérieux a pour principaux objectifs de déconstruire les préjugés existants sur la question migratoire et d’éveiller un sentiment empathique en direction des populations migrantes. Accompagné d’un manuel adressé aux enseignant·e·s et téléchargeable librement et gratuitement sur notre plateforme de diffusion d’outils pédagogique, ce jeu permettra à ceux qui le souhaitent d’aborder la question des migrations de manière ludique et participative.

Le webinaire, organisé dans le cadre des Journées Erasmus – trois journées de célébration du programme Erasmus +, de la mobilité et plus largement de l’Europe – a rassemblé un public peu nombreux mais très sensible aux projets présentés et notamment avide de découvrir les outils produits.

 

Voir le webinaire :

 

Et une mobilité Erasmus… qui se fera en distanciel

 

Pour finir, la mobilité des étudiant·e·s, prévue originellement en mars 2020 dans le cadre de Citizen games, se fera finalement en distanciel début 2021 ! Au programme : sensibilisation aux thématiques de l’omniprésence du plastique, du cybersexisme et de la citoyenneté européenne pour leur apporter des éléments de compréhension mobilisables dans leurs créations d’outils pédagogiques numériques à destination de collégien·ne·s et de lycéen·ne·s. Affaire à suivre !

 

Projet soutenu par :

Logo-citizen-games

Découvrez nos dernières actualités :

Interview : nos volontaires reviennent sur leur année de Service Civique à KuriOz !

Interview : nos volontaires reviennent sur leur année de Service Civique à KuriOz !

KuriOz accueille chaque année un·e volontaire en Service Civique (VSC). Cette année, KuriOz a eu la chance d’accueillir deux volontaires pour une période de huit mois, de septembre 2019 à avril 2020.

Rattachées au pôle “Action éducative, Charlène et Maëlle ont principalement mené des ateliers de sensibilisation avec différents publics jeunes. Elles ont, par exemple, activement participé aux ateliers menés par KuriOz dans le cadre du festival de films Alimenterre. Elles sont également intervenues auprès de trois classes de lycéen·e·s pour assurer leur préparation au concours d’éloquence Exp’Ose – organisé par le RADSI Nouvelle-Aquitaine – sur le thème des Objectifs de Développement Durable. Enfin, elles ont participé à la création et à l’adaptation de divers outils pédagogiques comme l’escape game “De l’équi-libre à table”, l’outil pédagogique “Fair(e) Smart”, ou encore la version cybersexisme de notre jeu “Cheval de Bataille”.

Retour sur huit mois d’expériences avec notre duo de choc :

 

Votre meilleur souvenir de ce Service Civique à KuriOz ?

formations-civiques-et-citoyennes-poitiers_5Charlène : Ce volontariat en lui-même est un bon souvenir, j’ai beaucoup apprécié la confiance et l’autonomie qui nous a été donné dans la réalisation de nombreux projets et le sens de notre mission.

Maëlle : Je pense que mon meilleur souvenir restera les conditions de travail au sein de KuriOz. J’ai en effet découvert une structure et des collègues qui évoluent dans une ambiance de coopération et d’émulation réciproque. Chacun·e est écouté·e, épaulé·e et conseillé·e. Je me suis sentie parfaitement intégrée et accompagnée par l’ensemble de l’équipe salariée et cela m’a vraiment permis de prendre ma place et de m’épanouir dans mes missions.

 

Une anecdote amusante ?

C : Elles sont nombreuses, je pense notamment au montage de l’installation immersive “La Bicoque éthique… et toc !” dans un lycée poitevin sous la pluie. Il est important de donner de sa personne pour sensibiliser au maximum !

M : L’éclair de génie d’un jeune qui, alors que nous parlions de la déforestation en Amazonie, s’est soudain exclamé : “Ah mais si les gilets jaunes enlèvent les pavés, c’est pour pouvoir planter des arbres à la place !!”. Fous rires assurés…

 

formations-civiques-et-citoyennes-poitiers_4

Ce que vous retiendrez de votre volontariat ?

M : J’ai découvert une méthode d’animation, l’éducation populaire, qui est terriblement efficace pour aborder des sujets centraux comme la solidarité ou le développement durable, notamment avec un public jeune. Aujourd’hui, je souhaite continuer à mettre en œuvre cette méthode, à laquelle j’adhère pleinement, dans la suite de mon parcours professionnel…

 

Un regret ou une chose que vous avez moins aimée ?

C : Mon seul regret est lié à la situation actuelle due au Coronavirus. Suite à cette crise sanitaire, de nombreux évènements ont été annulés ou reportés, j’ai l’impression de ne pas finir ma mission correctement, ou en tout cas comme je l’aurais souhaité. Je pense que de nombreux volontaires en mission actuellement ressentent ce sentiment de frustration

M : Ne pas avoir pu terminer mon VSC dans les conditions optimales à cause de la crise mondiale liée au COVID-19.

 

Un dernier mot ?

C : Merci à toute l’équipe pour votre accueil et votre générosité et un grand merci également à Maëlle pour avoir été ma co-pilote pendant ce volontariat !

M : Merci à tout le monde de nous avoir si bien accueillies et guidées pendant ces huit mois si enrichissants et merci à Charlène pour ce duo de choc qui restera dans les mémoires !

Découvrez nos dernières actualités :

Projets européens, où en sommes-nous ?

Projets européens, où en sommes-nous ?

Depuis le 1er septembre 2019, KuriOz est partie prenante d’un projet européen financé par Erasmus + : “JEU : Jouons Ensemble pour l’Union Européenne”, traduit en anglais par Citizen Games pour des questions de compréhension. C’est avec grand plaisir, que depuis le mois de mars, nous avons accepté de répondre à une autre invitation de notre partenaire Le Partenariat – Centre Gaïa de Lille afin de participer à un deuxième projet européen : PULSE.

 

Un nouveau projet européen en faveur d’une Europe plus inclusive se met en place

Logo_PULSEAprès avoir débuté sa participation au projet Citizen games en 2019, KuriOz prend aujourd’hui part à un nouveau projet européen baptisé PULSE : active Pedagogy for YoUth for a more incLuSive Europe, soit Bonnes pratiques : la pédagogie active pour la jeunesse en faveur d’une Europe plus inclusive ! L’idée générale de ce nouveau projet est de se rencontrer entre professionnel·le·s européen·ne·s de l’éducation afin d’enrichir les pratiques de chacun·e et d’inclure des publics éloignés dans nos démarches éducatives respectives.

Ce sont donc en tout six partenaires qui ont répondu à l’appel : Anthropolis de Hongrie, 18 Hours de Grande Bretagne, Scotdec d’Ecosse, Mobilizing Expertise de Suède et Jovesolides d’Espagne.

Pour mettre en œuvre nos ambitions, le projet prévoit au total six séminaires de trois jours, organisés par chacun des six partenaires dans leur ville respective, autour de différents publics : les jeunes en situation de handicap, les personnes détenues, les personnes réfugiées et migrantes en général, les personnes ni étudiantes, ni employées, ni stagiaires et les personnes bénéficiant des services de protection de l’enfance. KuriOz apportera ainsi plus particulièrement son expertise sur le public des personnes détenues, auprès duquel nous intervenons depuis maintenant 4 ans. A l’issue de ces séminaires chacun·e sera ainsi davantage outillé·e pour aller à la rencontre de ces différents publics.

 

Pendant que le projet Citizen games suit son cours…

Logo-citizen-gamesPendant ce temps-là, le projet Citizen games a pu, dans un premier temps, suivre son cours normal. Louise, en charge du projet chez KuriOz, s’est de nouveau réunie en février avec les partenaires à Anvers afin de préparer ensemble la mobilité du mois de mars.

Un travail d’équipe a ainsi été mené en interne afin de construire des ateliers et outils pédagogiques pertinents sur la thématique du cyberharcèlement et du cybersexisme, en amont de cette mobilité.

 

Jusqu’à l’arrivée du COVID-19

Malheureusement, la tenue de ces deux projets a été entravée par les mesures sanitaires en cours dans les différents pays concernés.

En effet, les différentes réunions transnationales ainsi que les mobilités des étudiant·e·s prévues entre mars et juin ont toutes été reportées. Au-delà des questions d’agenda que cela a pu engendrer, les liens entre les partenaires ne se sont pas distendus et nous attendons tou·te·s avec impatience la reprise des activités des projets… dont la préparation est déjà bien entamée !

Projets soutenus par :

Logo-citizen-games

Découvrez nos dernières actualités :

Mieux comprendre les enjeux de l’ECSI en 2018

Mieux comprendre les enjeux de l’ECSI en 2018

Juste après la sortie de la publication « État des lieux de l’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale en France », KuriOz a accompagné EDUCASOL dans la production d’un livret de synthèse à destination du plus grand nombre.

KuriOz, membre de l’Observatoire de l’ECSI initié par Educasol

KuriOz est membre de l’Observatoire de l’ECSI d’EDUCASOL depuis sa création. Lancé en janvier 2018, l’observatoire vise à rassembler dans une démarche partenariale la diversité des acteurs de l’ECSI. Son objectif est d’identifier et de valoriser ces acteurs, leurs pratiques et les dynamiques qu’ils portent sur des territoires. Il vise également à observer l’évolution des politiques publiques en faveur de l’ECSI. Afin d’atteindre cet objectif, il a réalisé cet état des lieux de l’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale en France en 2018, sortie en avril 2019.

Cette publication a vocation à être régulièrement mise à jour et enrichie. Tout comme l’observatoire, ce 1er numéro amorce une démarche qui vise à offrir régulièrement – à l’ensemble des parties prenantes – praticiens, partenaires, publics… – un temps de mise à plat et de prise de recul sur le contexte de l’ECSI, son évolution et son impact.

En tant que membre de ce réseau, KuriOz a participé à cette publication en répondant dans un premier temps, à un questionnaire adressé à l’ensemble des membres du réseau ainsi qu’aux Réseaux Régionaux Multi-Acteurs (RRMA).

Un livret de synthèse pour le rendre accessible au plus grand nombre

Dans un second temps, afin de simplifier la lecture de cet état des lieux riche en contenus, KuriOz a produit un livret qui en présente une synthèse. Elle est ainsi structurée autour de deux grands chapitres :

  • Un premier, consacré aux enjeux, défis et cadre institutionnel de l’ECSI ; et
  • Un second, qui met le focus sur des démarches d’ECSI concernant la mobilisation citoyenne, le milieu scolaire et le travail de cartographie des données.

Ce document synthétique de huit pages présente ainsi de manière non-exhaustive les enjeux de l’ECSI en 2018 afin de donner un aperçu aux néophytes des éléments fondamentaux (acteurs, projets et territoires) de l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale en France.

Ainsi, poursuivant sa volonté d’accompagnement d’autres acteurs dans de nouveaux projets pédagogiques, KuriOz contribue une nouvelle fois à la transmission du message Éduquer pour Comprendre, comprendre pour Agir !

La synthèse est disponible sur le site d’Educasol.

Découvrez nos dernières actualités :