« Contre le Gaspi, j’agis » : des lycéen·ne·s transmettent le message de la lutte contre le gaspillage alimentaire

« Contre le Gaspi, j’agis » : des lycéen·ne·s transmettent le message de la lutte contre le gaspillage alimentaire

Dans le cadre de l’appel à projet de la région Nouvelle-Aquitaine pour la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, KuriOz a conçu un projet pédagogique autour du gaspillage alimentaire. Au programme : activités ludiques et participatives, passage à l’action et rencontre entre des élèves de lycées et de filières différentes !

Un projet pédagogique et artistique

KuriOz a choisi de décortiquer les causes et les conséquences du gaspillage alimentaire au travers d’activités ludiques lors de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets. Deux classes ont bénéficié de ce projet : une classe de seconde professionnelle de Nelson Mandela et une classe de seconde générale du Bois d’amour à Poitiers.

L’objectif ? Que les lycéen·ne·s s’interrogent sur les fondements et les conséquences du gaspillage alimentaire dans les cercles privés, scolaires et publics, mais aussi de réfléchir à des moyens de remettre en question les pratiques pour limiter le gaspillage en s’impliquant dans un projet au sein de l’établissement. Ambitieux ? C’est à la hauteur du problème auquel on s’attaque !

Les élèves ont donc suivi – en parallèle dans leur établissement respectif – trois modules de deux heures. Quizz mouvant, memory : de nombreux formats ont été déclinés durant la semaine pour aborder aussi bien les problèmes, que des pistes de solution. Une performance de théâtre d’interpellation a également été réalisée par la Compagnie des Brasseurs d’idées au sein des réfectoires des lycées, permettant une diversité d’approches pédagogiques. Ce « Projet Gargantua » consiste en l’installation par deux « techniciens » d’un portique qui permettrait d’estimer le gaspillage alimentaire des plateaux repas des élèves lors de leur passage. Ce jeu de vrai-faux interpelle et permet d’amorcer un débat autour du gaspillage, de la prévention, de la contrainte… avec le plus grand nombre !

Mener au passage à l’action

A l’issu de ces trois premières journées de sensibilisation mêlant ateliers participatifs et théâtre d’interpellation, le projet a pris une nouvelle direction en fin de semaine. Deux temps distincts se dégagent ainsi.

Premièrement, les élèves ont mis en œuvre un « porteur de paroles » afin de transmettre les messages de la lutte contre le gaspillage alimentaire auprès de l’ensemble des lycéen·ne·s de leur établissement. Ce dispositif d’éducation populaire permet en effet de recueillir et présenter dans l’espace public la parole des citoyen·ne·s, ou dans le cas présent, des lycéen·ne·s. Les élèves ont, le temps d’un midi, converti les halls d’entrées de leur réfectoire en un espace de rencontre, d’échange et de discussion autour du gaspillage alimentaire.

gaspi-alim-2019bis gaspi-alim-2019

Pour terminer, la semaine s’est conclue sur une rencontre entre les deux classes de Nelson Mandela et du Bois d’amour. Cette rencontre a ainsi permis de confronter leur différente expérience mais également de prendre du recul sur l’ensemble du projet pour y apporter des améliorations.

Projet soutenu par la Région Nouvelle Aquitaine.

logo-region-na

 

 

 

Découvrez nos dernières actualités :