Vivre des négociations internationales sur la qualité de l’air et découvrir comment se prennent les décisions à cette échelle, voilà l’objectif de notre nouvelle installation immersive, conçue dans le cadre du projet MOODD. Retours sur deux journées bien particulières…

 

S’immerger au sein de l’Assemblée Générale des Nations Unies

Le 22 février dernier nous nous sommes rendus au Lycée du Bois d’Amour, sur Poitiers, afin de monter notre nouvelle installation immersive : l’Hémicycle. Après s’être familiarisé·e·s avec la mise en place du grand dôme gonflable, nous assemblons les tribunes en bois. L’intérieur de l’Assemblée prend forme, il manque encore les rideaux, les grands écrans télévisés et quelques panneaux.

 

Se mettre dans la peau de son personnage

Le 23 février, c’est le jour du test, deux groupes de lycéen·e·s participent tour à tour à l’animation, dont un groupe d’écodélégué·e·s.

L’ordre du jour de cette Assemblée générale : la qualité de l’air. Cette problématique est à la croisée de plusieurs enjeux mondiaux et locaux : enjeux économiques, de santé et écologiques. Souvent abstraite, cette thématique reste complexe pour les jeunes. L’animation a donc pour but de la leur faire découvrir de manière plus ludique. A la fin du temps de « jeu », les jeunes seront amenés à voter pour une résolution finale en faveur de la diminution de la pollution de l’air.

Des personnages avec une quête…

Cette animation est pensée comme un jeu de rôle grandeur nature. Pendant deux heures, chaque lycéen et chaque lycéenne va incarner un personnage fictif, inspiré de la réalité, issu de trois pays : la Chine, le Sénégal et la France. Si ces personnages fictifs sont originaires de trois réalités différentes, il y a des traits communs dans les catégories auxquelles ils appartiennent : représentant·e·s de pays et d’institutions, journalistes de grand médias ou d’investigation, représentant·e·s de la société civile, citoyen·ne·s engagé·e·s, et salarié·e·s d’entreprise.

Chaque personnage vise une quête qui lui est propre pendant les négociations : faire passer en priorité une, deux ou trois résolutions qui correspond le plus à son intérêt sur les cinq possibles, ou à défaut d’une résolution complète, faire passer un maximum des amendements qui la compose.

Après une rapide mise en imagination, les groupes pénètrent tour à tour dans l’Hémicycle et découvrent l’espace média. C’est un espace clos, plongé dans le noir. Sur trois écrans télévisés, un flot continue d’informations apparait. Ils·elles s’imprègnent du contexte international sur la qualité de l’air, et des spécificités de leurs pays respectifs.

Un temps est laissé aux jeunes pour se mettre dans la peau de leur personnage, puis ils rencontrent les autres membres de leur délégation pays. Mieux vaut vite repérer ses opposants et ses potentiels alliés pour les négociations à venir ! Les rideaux s’ouvrent, les jeunes, qui étaient répartis au sein de leur zone pays, découvrent alors l’ensemble de l’Hémicycle et la tribune centrale sur laquelle les trois représentant·es pays viennent prononcer leur premier discours.

Et un outil numérique à leur disposition !

Reste encore à apprivoiser l’outil numérique qui les accompagnera tout au long de cette simulation. Sur leur portable, les jeunes accèdent à une plateforme en ligne leur permettant de communiquer entre eux dès qu’ils le souhaitent et de faire remonter les informations au sein de leur délégation pays.

 

Négocier pour atteindre ses objectifs

La phase de négociation est ouverte ! Les personnages doivent se rencontrer, échanger, se convaincre et réaliser leurs objectifs personnels. Les règles sont simples, afin de faire passer leurs idées, les joueur·euse·s ont deux options : être celui qui a le plus de points de persuasion sur sa carte personnage afin d’avoir le dernier mot lors des discussions, ou former des alliances pour contrer les personnages les plus forts. Au fur et à mesure, ils·elles doivent faire remonter les informations à leurs représentant·e·s pays qui sont aidé·e·s par leur conseiller·ère présidentiel·le. Les deux animateur·trice·s ponctuent ce temps d’happenings pour pousser les jeunes à la rencontre : un point presse pour les journalistes, un rendez-vous pour tous les acteurs du secteur économique, un rendez-vous politique…

A la fin de l’Assemblée Générale, chaque représentant·e pays prononce un discours final afin de présenter la résolution de sa délégation pays composée de tous les amendements qui auront réussi à passer pendant les négociations. Les participant·e·s pourront alors voter pour une résolution finale, entre les trois résolutions proposées par la France, la Chine et le Sénégal.

 

Vivre et comprendre les mécanismes d’une prise de décision internationale

En rendant ces négociations ludiques et en plongeant les jeunes dans cet univers, la pédagogie immersive permet non seulement d’attiser la curiosité, mais également de les rendre acteur·rice pendant toute l’animation.  Ils s’intéressent et s’amusent. Cet enthousiasme, cette motivation, sont ainsi favorables à l’apprentissage.

En passant par le jeu, l’objectif est que les jeunes soient capables d’identifier les acteurs d’une prise de décision à l’échelle internationale, qu’ils vivent et comprennent les mécanismes derrière ces négociations, qu’ils identifient les freins et leviers d’une prise de décision internationale, et enfin, qu’ils expérimentent le pouvoir d’agir citoyen.

 

Découvrez l’Hémicycle en vidéo

 

 

Projet soutenu par l’Agence Française de Développement.

logo-afd

Découvrez nos dernières actualités :

  • Hemicycle_immersif
    Action éducative
    On a testé l'Hémicycle, notre nouvelle installation immersive !
  • Biens_communs_outil_numerique_
    Création d'outils pédagogiques
    « Biens à nous ? » : l’outil numérique sur les biens communs
  • PARTIR_pour_etre_solidaire
    Formation
    J’ai participé à la formation « Partir faire de l’humanitaire en conscience » : une volontaire en Service Civique témoigne