En mai 2022, Claire, chargée d’action éducative, est partie 8 jours en mission à Santa Fé. Elle est allée à la rencontre de nombreux acteurs de la ville, dans le cadre du projet de coopération internationale menée entre Grand Poitiers et la ville de Santa Fé.

Elle nous raconte sa mission et toutes les découvertes et rencontres qu’elle a pu y faire et nous explique en quoi consiste le projet.

 

Un projet qui reprend forme après le covid !

 

Ce projet, porté par la Communauté urbaine du Grand Poitiers avait été mis en pause le temps du covid.
Depuis que les frontières ont été rouvertes, nous avons pu nous remettre à la tâche et préparer activement ce projet ambitieux !

Le défi est grand avec les 3 composantes du projet :

– Contribuer à l’éducation et la formation professionnelle des professionnels de la restauration du patrimoine,

– Développer l’expertise universitaire et professionnelle sur le patrimoine et l’urbanisme et sa mise en valeur

– Éduquer au développement et à la solidarité internationale

 

Dans ce cadre, KuriOz a la charge de rédiger un livret pédagogique et d’animer des séances de sensibilisation auprès des apprentis du CFA de Poitiers qui partiront en mission en 2023.

 

Une mission de découvertes et de rencontres

 

Le 30 avril, je rejoins donc à la gare de Poitiers, le petit groupe de 5 personnes qui partent avec moi à Santa Fé. Après un long voyage, nous arrivons enfin dans la grande ville de Santa Fé, où plus de 400 000 personnes habitent.

Cette semaine, alors que les 3 artisans vont donner des cours de charpente, couverture et plâtre, à des ouvriers et architectes argentin·e·s, j’ai prévu de rencontrer les acteurs de la ville en charge du projet, ainsi que des personnes ressources qui pourront me permettre de mieux appréhender la vie locale, l’histoire de la ville, l’urbanisme et l’inspiration française dans le patrimoine.

Lors du 1er jour, je visite les différents bâtiments d’inspiration française : théâtre, école, et une ancienne gare, sur lesquels on aperçoit bien les similitudes avec certains des bâtiments que nous voyons en France comme la présence d’ardoise sur les toits, très peu répandue en Argentine.

Ma première rencontre est avec Juan Cruz Gimenez, un historien qui a travaillé sur l’histoire des migrations. Il me raconte comment les migrations ont influencé le développement de l’Argentine, et les différents impacts de l’installation de certains industriels français sur le patrimoine de la ville.

Les jours suivants, je rencontre Javier Mendiodo, qui est architecte et responsable patrimoine de la ville de Santa Fé. Dans ce cadre, il est l’une des personnes référentes sur ce projet de coopération.
J’aurai également la chance de rencontrer des membres d’une association d’éducation à l’interculturalité et une membre de l’Alliance Française de Santa Fé.

Toutes ces rencontres m’ont permis de mieux comprendre la vision du patrimoine et des migrations par les Argentins, ce qui me donne beaucoup de matière pour créer des séquences pédagogiques adaptées pour les apprentis qui partiront en 2023.

 

 

Par Claire Cantin, chargée d’action éducative de KuriOz

 

Projet soutenu par :

  Logo_Gd_Poitiers_2022   Logo_GrandPoitiers_jouons_futurlogo-afd

Découvrez nos dernières actualités :