Cette année, dans le cadre d’un projet financé pour les quartiers politique de la ville, KuriOz a mené un projet sur l’égalité filles-garçons (Objectif de Développement Durable 5) dans deux écoles élémentaires de Saintes.

A destination de sept classes de CM1-CM2, ce projet a pour mission de sensibiliser les élèves aux stéréotypes de genre et surtout à la lutte contre les inégalités !

 

Déconstruire les stéréotypes

 

A travers une activité sur les jeux et jouets, les élèves ont pris conscience des préjugés qui s’invitent dès le plus jeune âge dans leur quotidien. A la question « A quoi vous jouez ? », Sélim prend la parole : « Nous les garçons on joue au foot dans la cour, et les filles, elles discutent ».

Après des débats animés, l’ensemble des élèves tombe plutôt d’accord pour dire que les jouets sont pour tout le monde, et que les magasins nous font croire que certains jeux sont pour filles ou pour garçons, mais qu’on peut choisir le jeu qu’on veut. Plus facile à dire qu’à faire. Les rires fusent quand Ryan annonce fièrement qu’il aime beaucoup jouer aux Barbies.
Loris, s’interroge tout de même : « Mais, tout n’est pas neutre non plus ?! ».

 

Prendre conscience de ce qui nous influence

 

Lors de la séance suivante, nous proposons aux élèves un photolangage avec des images de contes et de dessins animés. Les images d’« Histoires de pirates à lire à mon petit garçon » et de « Contes pour les princesses » font beaucoup réagir les enfants. Petit à petit, les élèves prennent conscience qu’ils sont influencés par plein de choses autour d’eux : la télévision, les magasins, et même leurs parents ! Naïj nous raconte : « J’ai voulu acheter des baskets comme Leïla, et mon père n’a pas voulu, il a dit que c’était pour les filles ! Je lui ai expliqué … mais il n’a quand même pas voulu ».

 

Participer activement à la lutte pour l’égalité filles-garçons

 

Après quatre séances de sensibilisation, les élèves sont devenu·e·s des super-héro·ïne·s de l’égalité ! Il·elle·s racontent avec enthousiasme où il·elle·s ont découvert un nouveau stéréotype ou à quel copain de l’école il·elle·s ont expliqué que les filles aussi pouvaient devenir boxeuses !
Il est maintenant temps de passer à l’action, par groupe de 3, les élèves ont réalisé une affiche pour l’égalité. Certaines équipes ont choisi de dessiner des stéréotypes inversés comme une fille footballeuse et un garçon en tutu, d’autres font un savant mélange de tout ce qu’il·elle·s ont appris comme ce prince en armure rose, ou cette princesse en belle robe qui combat un dragon !
Ces œuvres d’art ont été exposées dans les deux écoles, et certaines affiches à la médiathèque de la ville. Les élèves comme les enseignantes ont semblé ravi·e·s de ce travail et même si certains plaisantins s’amusaient à répéter des stéréotypes entendus autour d’eux, nous retenons aussi cette pépite de Lou, 9 ans : « Moi, j’crois qu’il ne devrait pas y avoir de trucs de filles ou de garçons, on devrait tous avoir le droit de s’habiller comme on veut, et de faire ce qu’on veut, peu importe si on est une fille ou un garçon ».

Par Claire Cantin, chargée d’action éducative de KuriOz

Découvrez nos dernières actualités :

  • demie finale expose 2022
    Action éducative
    Concours Exp’Ose : Le développement durable une cause à défendre ?
  • Dessin stéréotype fille et garçon
    Action éducative
    « Fais pas genre ! » : un projet sur l’égalité filles-garçons à Saintes
  • frise alimentation durable
    Action éducative
    Quelle place pour l’alimentation responsable et durable au sein du lycée du Dolmen ?